A lire
Mettre de l’amour en tout…

Mettre de l’amour en tout. Chanter vraiment est un acte d’amour. Tout d’abord, un acte d’amour envers soi, puis une offrande d’amour envers les autres. Lorsque nous chantons nous devenons vulnérables comme un enfant qui vient nous montrer une de ses créations et qui espèrent qu’on va l’accueillir et l’aimer. Combien d’entre nous sommes trop pressés pour nous arrêter quelques secondes et prendre le temps de tendre les bras et d’ouvrir notre cœur à celui qui nous offre sa joie de créer?

Chanter avec tout son être, chanter son monde intérieur, pas forcément avec une voix parfaite mais avec une voix vivante, procède de la même dynamique. Pour accueillir ce qui vibre en moi, je dois mettre mon mental sur pause, quitter le jugement, laisser de côté l’écoute qui dissèque et assèche, pour ouvrir mon cœur, mon corps et tout mon être à ce qui m’habite. Cela peut paraître aisé pour certains, mais cesser de s’autocensurer est très souvent bien plus difficile que le fait de chanter.

Certes, chanter exige une certaine technique, mais que nous avons tout de même intégrée en grande partie, lors de nos premiers gazouillis et vocalises de bébé. Ce qui nous empêche de chanter, davantage que toutes autres prérogatives, c’est notre juge intérieur, notre peur de déplaire, de déranger, de casser les oreilles de notre entourage. Et si nous avons une belle voix, notre orgueil se met en travers du chemin et nous coupe de notre spontanéité, à tel point nous sommes préoccupés par l’impact que notre chant peut avoir sur le regard que les autres portent sur nous. Et nous voilà au cœur du problème. La vie et ses misères découlent toutes, sans exception, de notre besoin d’amour englobant tous les autres besoins.

Et si nous mettions les compteurs à zéro et commencions par le commencement en apprenant à ouvrir notre cœur et à aimer ce qui sort de nous, reconnaissant cet être infiniment courageux ou courageuse qui s’offre à nous, dans toute sa beauté, sa force et sa vulnérabilité ?

Apprendre à chanter et offrir son chant est véritablement un acte d’amour et d’humilité. Et écouter quelqu’un chanter porté par cet élan créateur, unique et spontané ne peut que faire fondre nos masques et ouvrir nos cœur.

« Aimons-nous quand même, aimons-nous jour après jour… »

Bon chant.

Jocelyne Z’Graggen

« Tous les enfants gazouillent et chantent avant de parler. Retrouvons le chemin de notre spontanéité et chantons… »

Saskia De Matane à Bâton Rouge

A propos ecole

L’École de chant, Le Cœur à Chanter est une école de chant d’un genre différent. Créée en 1999, ses deux professeurs à la fois chanteurs professionnels et diplômés au niveau universitaire désirent offrir à quiconque a le goût de chanter la possibilité de découvrir sa vraie voix en harmonie avec sa personnalité et son histoire. Bienvenue à tous.

Les commentaires sont clos.